« Pas Bouger »

Cet exercice va vous permettre de laisser votre chien immobile pour une durée plus ou moins grande.

Je ne suis pas pour rajouter des sur-ordres à mes chiens. Aussi je pars du principe qu’ils n’ont pas à bouger ou changer de position tant qu’ils n’en ont pas reçu l’autorisation. Pour cela j’applique ce que j’appelle « la cessation de l’ordre ». Exemple : si mon chien est au assis, il ne doit pas en repartir tant que je n’ai pas dit « c’est fini ». Ainsi je m’évite les ordres à rallonge du genre « stop (pour l’arrêter), assis (pour l’asseoir), pas bouger (pour qu’il reste assis) ».

Sans « sur-ordre » :

Une fois que je suis certaine que mon chien a bien enregistré ce que le mot assis lui demande, je vais corser les choses tout doucement. Jusqu’à maintenant j’ai toujours dit à mon chien « c’est fini » dès que le assis était terminé. De cette façon j’ai commencé à le conditionner à entendre ce mot pour se relever. Pour l’aider à comprendre ma demande, je l’ai incité à quitter le assis en l’envoyant jouer ou en lui lançant son jouet (je préfère utiliser un geste de la main qui lui indique d’aller jouer. On sait jamais un joujou ça s’oublie, une main beaucoup moins…).

Pour commencer à laisser le chien sans bouger au assis par exemple mais aussi bien au couché ou au debout, je travail avec ou sans laisse selon le caractère du chien. Pour plus de facilité, je vous conseille de débuter en laisse, ce qui est plus sécurisant et simple. Une fois le chien en position, j’insiste en lui répétant « assis ». Tout d’abord je teste sa compréhension en me tenant bien droite à ses côtés histoire de voir s’il bouge. Ensuite très progressivement je me recule d’un pas puis deux. Je ne cherche pas à mettre rapidement de la distance, préférant prendre mon temps et m’assurant que chaque étape est bien comprise. Il est tellement mieux et rapide d’apprendre tranquillement que de rattraper une mauvaise habitude !

Mes petits trucs en plus…

Pour que mon chien ne quitte pas la position, je le conditionne à attendre une caresse avant de repartir. Dans un premier temps systématique, et ensuite de temps en temps à l’entraînement, je retourne vers lui, je lui fais une petite caresse avant de lui dire « c’est fini ». Ainsi il se conditionne à attendre mon retour pour avoir le droit de filer. Ensuite vous pourrez lui commander à distance de quitter son « pas bouger » mais ça n’est pas pressé pour l’instant.

Pour éviter de mettre mon chien en faute, au début, je ne le quitte pas des yeux en m’éloignant de lui à reculons. En le surveillant bien je peux facilement savoir à ses mimiques s’il a envie de bouger… Une oreille qui tourne à l’écoute d’un bruit, le nez qui frémit, l’encolure qui se redresse… Au moindre signe je ne tente pas le diable, je redonne l’ordre d’une voix autoritaire, et retourne rapidement vers le chien pour le libérer. Ainsi il a parfaitement réussi l’ordre et reçoit sa félicitation.

Progressivement je m’éloigne plus et allonge le temps d’attente. Ensuite, je corse les choses en me cachant mais de façon à pouvoir surveiller le chien. Vous pouvez aussi partir en courant, gesticuler devant lui… Mais cela ne viendra que plus tard, beaucoup plus tard !

Written by

No Comments Yet.

Leave a Reply