Découvrez ces chiens célèbres (3)

Nous continuons sur la séries des chiens célèbres. Je vous rappel que ces histoire sont tiré de l’excélent livre de Sam Stall (en anglais, c’est le site officiel de l’auteur).

5/ George – Le chien qui guérit le cancer.

1989, le journal britannique « The Lancet » publie un article. L’histoire d’un chien qui reniflait un grain de beauté sur la cuisse de son maître. Celle ci fit des analyses et on découvrit un mélanome malin. Si le chien n’avait pas détecté ce danger, sa maîtresse serait morte.
On a trop souvent considéré un chien comme un simple animal de compagnie. Le chien à une faculté immense d’apprentissage.
La truffe du chien est dôté de plus de 200 millions de cellules olfactives ( contre 5 millions chez l’homme). Ayant entendu cette histoire, le Dr Armand Cognetta, de Tallahassee en Floride eu une idée. Ce dermatologue spécialiste des cancers de la peau savait plus que quiconque que ce type de maladie était découvert souvent trop tard. Il décida d’entraîner un chien pour détecter le cancer. Pour ce faire, il contacta Duane Pickel, l’ancien chef de la police de Tallahassee et responsable de la brigade de cynéphile.
C’est ainsi que commença l’intense entraînement de George, le schnauzer de Duane. Au terme de l’entraînement, George était capable de « diagnostiquer » plus de 85% de ces cancers. C’est grâce au dressage avancé de ce chien, qu’il a été prouvé que le chien était en possession de grandes faculté. Qui aurait pu imaginer qu’un chien était capable de détecter une maladie ? Nos amis les chiens n’ont pas fini de nous surprendre.
Malgré sa mort en 2002, c’est grâce à son talent que le travail se poursuit.

Timbre avec chien

Les chiens ont changé beaucoup de choses.

6/ Le chien brun : son sacrifice et l’arrêt de l’expérimentation animale.

Des milliers de chiens sont mort dans des laboratoires pour les progrès de la science. Oui, avant, la majorité des scientifiques n’accordait que peu d’importance aux animaux. Les humains, la race supérieure, se permettait un peu tout ! D’ailleurs, c’était même dans les meurs, on ne se posait pas la question de respecter un animal. Alors, faire des expériences scandaleuses qu’on ne souhaite pas à son pire ennemi était de coutume.
C’est l’histoire du chien brun, qui changea à jamais ces pratiques. Mort à la suite d’une vivisection au département de physiologie de l’université College de Londres. Les étudiantes Leisa et Louise Lind-af-Hageby assistèrent à cet expérience qui ne respectait pas les règle qui régissait les expériences animale. Puis, elle dénoncèrent cette pratique à Stephen Loleridge, secrétaire honoraire de la société antivivisection de Grande Bretagne.

Celui çi accusa au tribunal le médecin responsable de l’opération pour :

– mauvaise anesthésie
– pratique de plus d’une seule opération sur un animal

Le médecin gagna devant la cours mais l’opinion publique prit partie du chien. Grâce à ces deux étudiantes, l’affaire se transforma en scandale, et sauva des milliers d’animaux de souffrances attroces.
Une statut fut érigé en sa mémoire ( le chien) en 1906 et levé en 1910.
En 1985 une nouvelle statut contre les expérimentations animales fut érigé.

Written by